Nous connaître

Nous sommes des habitants de Saint-Cloud sensibles à l’architecture de notre ville, à son patrimoine de bâtiments remarquables, ses jardins entourant de jolies maisons, ses espaces verts et ses arbres séculaires.

Nous habitons notre ville depuis 60, 30, 15 ou 3 ans, et sommes attachés à ce qu’elle est, à ce qui l’a fait, la fait, la fera. Parfois, nos familles vivent à Saint-Cloud depuis plusieurs générations et apprécient sa qualité de vie.

Nous craignons que les opérations immobilières qui y sont actuellement menées la défassent. On nous dit que c'est ainsi et que c'est de la faute au Plan d'Occupation des Sols (POS) défini en 1999… A chaque changement des règles d'urbanisme, nous relevons que c'est toujours plus : plus de droits à construire, plus d'habitations, plus d'étages, plus de béton, plus de voitures, plus de commerces, plus d'arguments vides de sens qui révèlent en fait une volonté farouche de construire, bétonner, densifier au mépris de notre cadre de vie.

Alors, on nous explique que c'est l'Etat qui veut ça, que c'est ça être moderne, que les espaces verts vont être valorisés, développés, qu'une attention particulière est portée au patrimoine, au maintien de la qualité de la vie. On nous expose une liste de 26 "bâtiments remarquables" (sur un total estimé à 350) qui, en fait, ne bénéficient d'aucune protection ou garantie particulières. On livre des arbres souvent magnifiques (cèdres, saules, platanes…) aux tronçonneuses parce qu'ils ont le tord de prendre la place de parpaings tout neufs ou bien parce qu'ils gênent la visibilité sur la Seine. On nous explique qu'il faut absolument développer les commerces et on en cherche toujours les justifications : "les commerces, c'est bien", entend t-on.

Actuellement, la ville prépare des changements des règles d'urbanisme et a présenté un projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU). Il est dit que toute cette démarche se fait dans la transparence et la concertation et nous aimerions tous que cela en soit ainsi. Les dernières réunions publiques montrent que les Clodoaldiens sont très attachés à leur cadre de vie et qu'ils réalisent que Saint-Cloud est en train de perdre son cachet, son esprit de villégiature qui en faisait jusqu'alors une ville à part dans l'Ouest parisien.

Clodoaldiens, architectes, économistes, philosophes et politiques, juristes et commerçants, tous amis de notre Ville, s’inquiètent d’une dérive qui saute aux yeux.

Alors, ne laissons pas notre cadre de vie se transformer irrémédiablement en suivant une voie que nous ne voulons pas, même si elle satisfait l'appétit des promoteurs immobiliers et des densificateurs de tout crin.

Notre ville, c'est notre lieu de vie, c'est notre espace, c'est notre quotidien. Dans quel cadre de vie voulons-vous AIMER VIVRE demain, avec nos enfants, nos parents, nos voisins, nos amis ?

Notre association "Aimer Vivre à Saint-Cloud" n'a d'autre ambition que d'informer les élus sur les risques inhérents à ce changement de modèle d'urbanisme. En vous rencontrant, en vous écoutant, nous comprenons que nous sommes finalement très nombreux à refuser de voir notre ville se transformer n'importe comment.


Vous ne trouvez pas très aguichante la photo ci-dessus ? Nous non plus. Elle rappelle juste que notre ville porte les séquelles d'erreurs manifestes d'élus ou d'urbanistes peu scrupuleux. Pensez-vous que la ville est aujourd'hui à l'abri de pareilles erreurs ? La réponse vous appartient.


 
Dernière modification : 16/11/2011
 

Contact

Aimer vivre à Saint-Cloud

20 rue Tahère
92210 Saint-Cloud
Tel : 07.70.74.42.96
Mail : avsaintcloud@gmail.com

 

Newsletter

Email :

 
 
 
 
Ajoutez ce site à vos favoris Page d'accueil Plan du site Contactez-nous Recommander ce site Identifiez-vous Retrouvez notre fil info RSS